Questions fréquentes

La foire aux questions sur la sophrologie

Questions pratiques

Trouvez ici les réponses aux questions les plus fréquentes sur un accompagnement sophrologique.

Pour qui ?

La sophrologie est accessible à tous.
Pas besoin de condition physique particulière, ni de limite d’âge, le sophrologue adapte sa séance à la personne : les enfants , les ados , les jeunes , les moins jeunes, … tout le monde peut pratiquer.

Comment choisir mon sophrologue ?

La profession de sophrologue n’est pas encore réglementée par l’état, ce qui a ouvert la porte à quelques abus et beaucoup de rumeurs sur une possible intrusion des sectes dans l’entreprise par le biais de la sophrologie.

Pour vous aider à trouver un sophrologue de confiance, vous disposez de deux éléments pour vous assister : les centres de formation reconnus par l’état et les syndicats qui fédèrent la profession.

Vos recherches devront donc privilégier les professionnels :

  • Issus d’écoles dont le diplôme est inscrit au Registre National des Certifications Professionnelles (RNCP). Cette inscription est un gage de qualité de la formation;
  • Inscrit auprès d’un des syndicats qui régissent la profession. Ces organismes, comme le Syndicat des Sophrologues Professionnels, imposent des critères assez stricts à leurs membres (minimum de 300 h de formation, refus des formations à distance…) et imposent le respect d’un code de déontologie;
  • Les syndicats proposent généralement des annuaires de leurs membres. Il devient donc relativement facile de trouver un professionnel proche de votre entreprise.

Quel est le rôle d'un sophrologue ?

Le sophrologue est un professionnel de la relation d’aide. Il utilise la sophrologie comme méthode d’accompagnement ou comme technique thérapeutique.

Quels que soient les thèmes abordés, l’objectif d’un sophrologue est de permettre aux personnes qui s’adressent à lui d’avoir conscience et de maîtriser les facteurs qui interviennent dans la relation à ce qu’elles vivent, parfois face à une difficulté de vie, mais aussi quand tout va bien dans un but d’épanouissement personnel ou d’efficacité.

Mais plus qu’à l’histoire ou aux difficultés d’une personne, le sophrologue va s’intéresser à sa façon actuelle de vivre les choses, ce qu’elle ressent, ce qu’elle se dit, ce qu’elle fait, ce qu’elle souhaite.
C’est ce que l’on appelle l’approche centrée sur la personne.

Un sophrologue va établir une collaboration et accompagner une personne vers ses objectifs. Il met à disposition une démarche, des exercices, dont chacun pourra user librement en étant toujours l’acteur de son cheminement.

Y-a-t-il des contre-indications à la sophrologie ?

La sophrologie n’est pas appropriée aux personnes atteintes de troubles psychiatriques. Le sophrologue orientera la personne souffrant de tels troubles vers un psychiatre pour une prise en charge adaptée.

La sophrologie est-elle remboursée ?

Certaines mutuelles remboursent les séances de sophrologie en individuel.

Dans tous les cas, à l’issue de chacune de nos séances, une facture vous sera adressée par email. Il s’agit d’une obligation légale pour le sophrologue, qui pourra alors vous permettre de demander le remboursement de votre séance à votre mutuelle.

De combien de séances vais-je avoir besoin ?

La sophrologie est une activité de progression. Votre investissement dans cette pratique permettra de définir ce dont vous avez besoin. Plusieurs séances peuvent suffire pour apprendre la pratique de la relaxation dynamique composée que vous pourrez réutiliser en toute autonomie. Certains accompagnements peuvent nécessiter plus de temps, en fonction de la problématique. L’accompagnement peut être séquencé, en fonction de votre besoin. Libre à vous ensuite de continuer en fonction de vos besoins, en individuel ou en groupe. Dans tous les cas, vous bénéficierez d’un accompagnement personnalisé.

En savoir plus sur la sophrologie

Découvrez les principales idées reçues sur la sophrologie et ce qui la différencie d’autres pratiques thérapeutiques.

Ce que n’est pas la sophrologie

  • De la relaxation :
    Même s’il est utile de savoir se détendre, la relaxation n’est pas une fin en soi en sophrologie mais plutôt un outil.
  • De l’hypnose :
    Il n’y a aucune suggestion inductive du sophrologue, la sophrologie développe au contraire l’autonomie et la participation active.
  • Une sorte de yoga :
    Même si le corps occupe une place centrale dans la démarche, il n’y a ni posture spéciale, ni croyance, ni philosophie en sophrologie.
  • De l’autosuggestion :
    La sophrologie développe une qualité de conscience ; il ne s’agit en aucun cas de voir la vie en rose ou de s’auto-suggérer que tout va bien (méthode coué).
  • Une méthode « magique » :
    Elle ne l’est ni au niveau des techniques qui s’appuient sur la recherche scientifique, ni dans la pratique qui est un entraînement volontaire et méthodique.
  • Du massage :
    Il n’y a aucun contact physique entre le sophrologue et la personne qu’il accompagne

Quelle est la différence entre la relaxation et la sophrologie ?

La différence entre sophrologie et relaxation est souvent mal perçue.

La relaxation vise essentiellement la décontraction neuromusculaire, l’économie des forces nerveuses, et la détente physique et psychique. Son but premier est le repos et la recharge énergétique.
L’objectif de la sophrologie est d’aider la personne à évoluer pour pouvoir porter un regard différent sur son quotidien, pour réagir autrement, pour se préparer à l’action. La détente recherchée en sophrologie va donc au-delà du simple relâchement musculaire. Elle est beaucoup plus profonde: elle doit contribuer à maintenir le corps en bonne santé, en jouant également sur les organes et la circulation sanguine. Le travail se fait au niveau corporel, émotionnel et mental, c’est-à-dire dans les différentes structures de la conscience. Ainsi, si la détente en relaxation est un objectif, en sophrologie, elle est un moyen.

Dans la méthodologie sophrologique, la relaxation n’est donc qu’un des nombreux outils dont nous usons pour agir sur la conscience, tels la respiration, les postures, les exercices physiques, la méditation, l’imagination, la mémoire…

Quelle est la différence entre l’hypnose et la sophrologie ?

La sophrologie et l’hypnose sont deux techniques à la fois similaires et différentes.

Le sophrologue agit sur le conscient et la conscience, alors que l’hypnose s’intéresse à l’inconscient. Le patient est donc plus autonome, plus acteur lors des séances, la sophrologie s’intéressant plus au sujet qu’au problème. Elle centre son action sur le mental, le corps et les émotions.
La sophrologie aide le sujet à augmenter sa structure psychique et physique, le rendant ainsi plus apte à trouver ses propres solutions.

L’hypnose est plus directive. Elle cherche à obtenir un résultat bien défini et va demander à l’inconscient du sujet de résoudre directement le problème.
L’hypnose tente de traiter le problème à la source et non pas de corriger les conséquences, une séance d’hypnose permet ainsi de traiter des addictions ou des troubles alimentaires en remontant jusqu’à l’origine via l’inconscient, là ou la sophrologie tente d’apporter des réponses pour soulager les maux sans forcément agir sur la cause principale.

Le fonctionnement de la sophrologie

Qu’est-ce que la “méthode” de la sophrologie ? Comment fonctionne-t-elle ? En quoi peut-elle aider ? 

L'histoire et les origines de la sophrologie

La Sophrologie a été créée dans les années 60 à Barcelone par le Dr Alfonso Caycedo (neuropsychiatre), dans le but d’apaiser la souffrance de ses patients.

Son approche résolument médicale initialement, va aujourd’hui bien au-delà du domaine de la santé, et les champs d’applications de la Sophrologie dans la vie quotidienne sont désormais très vastes (milieu sportif, professionnel, scolaire, sphère privée, etc.).

La Sophrologie est une synthèse des techniques orientales de méditation, de yoga et de zen appliquées au monde occidental. Ses bienfaits ont été prouvés d’un point de vue neurophysiologique et la pratique de la Sophrologie est aujourd’hui totalement acceptée et particulièrement appréciée (notamment pour son efficacité dans la gestion du stress et des émotions).

Qu’est-ce que peut m’apporter cette méthode psycho-corporelle ?

La sophrologie est une méthode psycho-corporelle tirant ses sources dans diverses disciplines telles la méditation, le yoga, la relaxation, l’hypnose et la psychologie. Développée par le neuropsychiatre colombien Alfonso Caycédo, la sophrologie, à travers des exercices simples et accessibles à tous, vise à :

  • Une détente mentale et physique bienfaisante.
  • La prise de conscience de vos sensations corporelles et des modes de fonctionnement de votre esprit.
  • L’harmonisation corps-esprit.
  • La dynamisation de vos capacités et de votre aptitude à positiver votre existence en accord avec vos valeurs.

Ce travail sur le corps et l’esprit entraîne des réactions physiologiques (régulation de votre métabolisme : système cardiovasculaire, rythme cardiaque, digestion, immunité, etc.) et psychique (gestion des émotions, régulation du stress, lâcher prise, développement de vos capacités, etc.) qui impacteront positivement votre existence.

En quoi “prendre conscience de mes capacités” peut-il être bénéfique sur mon état physique et mental ?

La sophrologie va vous permettre de mieux vous connaître et de prendre du recul sur ce que vous êtes et sur ce que vous voulez. La méthode vous amène à réévaluer vos modes de fonctionnement, votre rapport aux autres et à vous-même. Vous parvenez à vous défaire de vos schémas préétablis souvent sources de blocages, pour porter un nouveau regard sur les choses. Se renouveler est la clé du changement. Vous regagnez en confiance et redevenez acteur de votre existence. C’est en cela que la sophrologie vous permet d’évoluer positivement, de développer vos capacités d’adaptation pour une vie plus harmonieuse, sereine et productive. C’est aussi en cela qu’elle pourra voir un impact positif sur votre état physique et mental.

Avec la pratique, la Sophrologie peut développer détente, bien-être, connaissance de soi, confiance en soi, prise de recul, estime de soi, écoute de son corps, retour à soi, épanouissement, vécu des émotions, lâcher prise…

Comment des exercices basés sur la visualisation peuvent-ils m’aider ?

La sophrologie repose sur des exercices articulés sur la détente musculaire, la relaxation dynamique et les visualisations. Il a été démontré, en neurologie, que les actions imaginées produisent des changements au sein des réseaux neuronaux, de la même façon que celles réellement effectuées. Des objectifs vécus en visualisation et en état modifié de conscience activent l’imaginaire et permettent l’exploration de nouveaux processus d’élaboration.
En aidant l’individu à retrouver une aisance corporelle, à lâcher-prise, à se reconstruire dans sa dimension physique et psychique, la sophrologie invite à une toute nouvelle expérience de soi pour guérir petit à petit de ses compulsions et trouver sa liberté intérieure.

La sophrologie est-elle remboursée ?

Certaines mutuelles remboursent les séances de sophrologie en individuel.

Dans tous les cas, à l’issue de chacune de nos séances, une facture vous sera adressée par email. Il s’agit d’une obligation légale pour le sophrologue, qui pourra alors vous permettre de demander le remboursement de votre séance à votre mutuelle.

De combien de séances vais-je avoir besoin ?

La sophrologie est une activité de progression. Votre investissement dans cette pratique permettra de définir ce dont vous avez besoin. Plusieurs séances peuvent suffire pour apprendre la pratique de la relaxation dynamique composée que vous pourrez réutiliser en toute autonomie. Certains accompagnements peuvent nécessiter plus de temps, en fonction de la problématique. L’accompagnement peut être séquencé, en fonction de votre besoin. Libre à vous ensuite de continuer en fonction de vos besoins, en individuel ou en groupe. Dans tous les cas, vous bénéficierez d’un accompagnement personnalisé.